En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Chevalier au Cygne

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Chanson de geste française (fin xiie-début xiiie s.)

Elle donne une origine fabuleuse au lignage de Godefroi de Bouillon, l'un des chefs de la première croisade, et qui appartient, avec Elioxe et Beatrix, au premier cycle de la Croisade. Le thème de l'enfant transformé en cygne (que l'on retrouve en Allemagne, notamment dans le Parzival de Wolfram von Eschenbach) est peut-être à rapprocher de celui des fées qui se transforment en cygne. En tout cas, il souligne les relations d'un lignage avec le monde magique. Un remaniement du poème, en 35 000 vers, a été fait en 1356.