En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Henri-Émile Chevalier

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Journaliste et écrivain français (Châtillon-sur-Seine 1828 – Paris 1879).

Émigré à New York après le coup d'État du 2 décembre, il collabora au Courrier des États-Unis, puis se rendit à Montréal, où il fonda en 1854 la Ruche littéraire et politique, qui regroupait une équipe de libéraux anticléricaux sur le modèle des journaux louisianais. Il y écrivit de nombreux romans-feuilletons à prétentions historiques (l'Île de Sable, 1854 ; l'Héroïne de Châteauguay, 1858), qu'il poursuivit après son retour à Paris en 1860 sous le titre général de Drames de l'Amérique du Nord (la Huronne, 1862 ; les Derniers Iroquois, 1863 ; la Fille des Indiens rouges, 1866).