En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jacques Chessex

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain suisse de langue française (Payerne 1934).

Il est le premier Suisse à avoir obtenu, en 1973, le prix Goncourt pour l'Ogre, roman qui met à nu l'ambiance puritaine et autoritaire de certains milieux vaudois. Les tentatives de révolte du héros, Jean Calmet, avortent, mais la sensualité prendra sa revanche dans d'autres livres, même si les héros de Chessex restent écartelés entre le remords et la volupté (Jonas, 1987 ; Morgane Madrigal, 1990). Il est également l'auteur de Portraits des Vaudois (1969), livre haut en couleur, et d'un bel hommage aux lettres romandes : les Saintes Écritures (1972). Fondateur, avec B. Galland, de la revue Écriture (1964), il a rédigé de nombreux essais (sur Cingria, Maupassant, Flaubert, Benjamin Constant) et publié plusieurs recueils de poésie (le Calviniste, 1983 ; Comme l'os, 1988 ; Poésie, 3 vol., 1997) évoquant, avec une intensité poignante, les problèmes qui depuis toujours ont hanté les hommes : l'amour et la mort, la fuite irréparable du temps.