En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Chapelain

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Paris 1595 – id. 1674).

Il se fit connaître par des textes critiques novateurs (préface à l'Adone de Marino, 1623 ; Lettre à Godeau sur les vingt-quatre heures, 1630), et servit à Richelieu d'agent de liaison entre l'Académie française naissante, les « doctes », et les mondains. Rédacteur des Sentiments de l'Académie sur le Cid (1637), il devint une autorité littéraire, position que renforça son rôle de conseiller de Colbert dans l'attribution des pensions aux écrivains (1663). Sa Pucelle ou la France délivrée (1656) est un curieux essai de poésie épique chrétienne, « parfaite » en ce qu'elle applique les règles « classiques » qu'il avait contribué à édicter. L'accueil railleur du public lettré servit à démontrer que suivre les règles ne suffit pas : il faut surtout « plaire et toucher » (Racine).