En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Symphorien Champier

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Humaniste français (Saint-Symphorien-sur-Coise 1472 – Lyon v. 1539).

Médecin du duc de Lorraine, il fut armé par lui chevalier à la bataille de Marignan. En 1517, il fonda à Lyon le collège de la Trinité. Son œuvre comprend des traités latins de botanique (Rosa Gallica, Hortus Gallicus, Gallicum Pentapharmacum), une traduction abrégée de Galien (Speculum Galieni, 1512), un libelle contre la charlatanerie des apothicaires (Myrouel des apothicaires, 1531), une vie de Bayard (1525) et un éloge du pur amour inspiré de Marsile Ficin (la Nef des dames vertueuses, 1503).