En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

les Cent et Une Nuits

(mi'at layla wa layla)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Recueil de « contes » arabes.

L'histoire de cet ouvrage est un mystère. D'abord, son récit-cadre, récit qui englobe tous les autres et qui a pour héroïne la fameuse Schéhérazade (Chahrazad en arabe), est similaire à celui des Mille et Une Nuits et serait même plus ancien. Ensuite, les histoires qui y sont racontées, une vingtaine environ, diffèrent, à deux exceptions près (le Cheval d'ébène et les Sept Vizirs), de ce qu'on trouve dans les Mille et Une Nuits. Enfin, alors que les Mille et Une Nuits proviennent de Syrie et d'Égypte, les Cent et Une Nuits, elles, proviennent essentiellement des pays du Maghreb. Cela dit, l'esprit qui anime les deux textes est le même, et la lecture de l'un compléterait utilement l'autre et permettrait d'apprécier la littérature arabe moyenne des xve-xviiie siècles à laquelle ils appartiennent tous les deux.