En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Cau

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Bram 1925 – Paris 1993).

Secrétaire de Sartre (1947-1956), il peint les adhésions et les interrogations de toute une génération (le Fort intérieur, 1947 ; les Paroissiens, 1958 ; la Pitié de Dieu, 1961). Critique acerbe de la décadence du monde occidental dans ses pamphlets (Lettre ouverte aux têtes de chiens occidentaux, 1967), ses romans (le Spectre de l'amour, 1968), ses récits allégoriques (la Conquête de Zanzibar, 1980 ; le Grand Soleil, 1981) et son théâtre (les Yeux crevés, 1967), il regarde avec nostalgie son enfance (les Enfants, 1975 ; Nouvelles du Paradis, 1980 ; les Culottes courtes, 1988) et son activité d'écrivain (Proust, le chat et moi, 1984).