En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Arthur Joyce Cary

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain anglais (Londonderry 1888 – Oxford 1957).

Administrateur au Nigeria (Une maison d'enfants, 1941 ; Pour la liberté de l'Afrique, 1941), il dit son amour pour les opprimés (la Puissance chez les hommes, 1939 ; la Bouche du cheval, 1944) : le pouvoir corrompt, la vie est une lutte pour la création de soi (les Captifs et les Libres, 1959). Derrière l'exotisme et la virtuosité du style, Cary s'affirme l'héritier de Conrad et le contemporain de Sartre.