En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ion Luca Caragiale

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain roumain (Haimanale, près de Ploiesti, 1852 – Berlin 1912).

Observateur lucide et acerbe de la société de son temps, il dénonce les clichés du langage et du comportement quotidiens, annonçant ainsi le théâtre de l'absurde. Ses comédies de mœurs (Une nuit orageuse, 1879 ; Monsieur Léonidas face à la réaction, 1879 ; Scènes de carnaval, 1885) créent des types représentatifs surpris dans leurs attitudes politiques ou familiales. Une lettre perdue (1884), chef-d'œuvre de la dramaturgie roumaine, porte sur la farce électorale déclanchée par des politiciens incapables et corrompus. Ses Esquisses (1897) et ses Moments (1901) fixent en quelques touches rapides un monde grotesque, régi par des automatismes de pensée et de langage. Il aborde aussi le registre tragique avec le drame Calamités (1890) et des nouvelles qui peignent un univers pathologique (Un cierge de Pâques, 1892 ; Péché, 1892 ; En temps de guerre, 1899). Auteur également de contes fantastiques (À l'auberge de Minjoala, 1899 ; Kir Ianulea, 1909).