En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Callimaque

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète alexandrin (Cyrène v. 305 – 240 av. J.-C.).

Chargé des notices de la bibliothèque d'Alexandrie, il est l'auteur de 800 ouvrages techniques ou littéraires. De son œuvre poétique, érudite, il nous reste des fragments des Origines, récits sur la fondation de rites ou de cités, et des Iambes inspirés d'Hipponax, mais traitant avec ironie de débats littéraires ou moraux et de fables ; une épopée miniature sur Thésée ; la Chevelure de Bérénice, éloge de l'épouse du roi d'Alexandrie connu par la traduction latine de Catulle ; et surtout six Hymnes inspirés des Hymnes homériques, en mètres et en dialectes variés, associés à des cérémonies religieuses fictives, et une soixantaine d'Épigrammes d'inspiration notamment érotique. Contre son élève Apollonios de Rhodes, Callimaque rejeta les poèmes cycliques au profit d'œuvres concises et précieuses. C'est l'un des plus grands auteurs de l'époque hellénistique.