En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gottfried August Bürger

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète allemand (Molmerswende 1747 – Göttingen 1794).

Enseignant de littérature à Göttingen, il se lia avec les poètes du Göttinger Hain et dirigea l'Almanach des Muses de 1778 à sa mort. Ses ballades, influencées par Percy, Herder et la tradition populaire, sont des exemples d'un romantisme fiévreux (Lenore, la Fille du pasteur de Taubenhain) critiqué par Schiller. Ses déboires amoureux ont donné naissance à un lyrisme personnel. Bürger a tenté de traduire Shakespeare et Homère. Longtemps après son suicide, on a découvert qu'il était le principal auteur des Aventures du baron de Münchhausen (1786).