En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ludwig Börne

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain et publiciste allemand (Francfort 1786 – Paris 1837).

Il fonde et dirige de 1818 à 1821 la revue Die Waage. Il se fixe à Paris en 1830 et devient le porte-parole des démocrates allemands en exil. Ses Lettres de Paris (1832-1834) mettent au service de leurs idées une ardeur passionnée mais dogmatique, que Heine qualifie de « sansculottisme de la pensée ». Il est à la fois le précurseur et le premier représentant de la Jeune-Allemagne. À la fin de sa vie, il rejoint Lamennais dans son idéal de fraternisation chrétienne et démocratique des peuples, et polémique contre le chauvinisme allemand (Menzel, le bouffeur de Français, 1837).