En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

François Béroalde de Verville

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Paris vers 1556 – Tours vers 1626).

Dans la tradition rabelaisienne des étudiants, des poètes et des gens d'Église satiriques (il fut chanoine de Saint-Gatien à Tours), il donna dans l'alchimie, la poésie philosophique, religieuse et politique, et l'initiation galante (le Voyage des princes fortunés, 1610). Son Moyen de parvenir (vers 1610) est un banquet philosophique et comique, immense discours bigarré, qui convoque 350 hommes célèbres de tous les temps pour renverser les valeurs dans un surprenant dialogue cacophonique.