En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Antonia Susan Byatt

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain anglais (Sheffield 1936).

Sœur de Margaret Drabble, universitaire et critique littéraire, A. S. Byatt entreprend une tétralogie romanesque qui suit le parcours de son héroïne des années 1950 à nos jours (la Vierge dans le jardin, 1978 ; Nature morte, 1985 ; la Tour de Babel, 1996). De toute la génération d'écrivains britanniques apparue à la fin des années 1970, Byatt est celle qui s'attache le plus à négocier le grand héritage victorien. En 1990, elle remporte le Booker Prize avec Possession, extraordinaire portrait de deux poètes victoriens, dont le parcours croisé est redécouvert par deux universitaires du xxe siècle. Cette reconstitution implique la production de nombreux pastiches des poèmes victoriens étudiés par les chercheurs modernes. Après cette première plongée dans le xixe siècle, A. S. Byatt récidive en 1992 avec Des anges et des insectes, qui explore l'hypocrisie sexuelle et la superstition des victoriens.