En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Dino Buzzati

Dino Buzzati
Dino Buzzati

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain et peintre italien (Belluno 1906 – Milan 1972).

Le roman le Désert des Tartares, publié en 1940, le rend célèbre dans le monde entier. Le protagoniste mène une vie inepte dans une forteresse aux confins du désert, en attendant l'arrivée, qui n'aura jamais lieu, de mystérieux Tartares. Les thèmes de l'attente, de la peur et du mystère sont liés à l'atmosphère d'incertitude qui précédait la guerre, agrémentés d'une dimension surréelle, qui distingue la poétique de Buzzati. En effet, le Désert des Tartares révèle un maître de la littérature fantastique. En raison de cette veine surréelle, la critique a proposé de rapprocher Buzzati tantôt de Kafka, tantôt de Poe, tantôt de Gogol, mais la construction fantastique de ses récits se déroule moins sur la base de la lecture de ces classiques que sur la conception du monde de l'écrivain. Celui-ci puise dans le fantastique une manière originale de raconter les fables éternelles du monde et de la vie. On lui doit d'autres romans (l'Image de Pierre, 1960 ; un Amour, 1965) et surtout des contes fantastiques qui remportent un franc succès (les Sept Messagers, 1942 ; Panique à la Scala, 1949 ; En ce précis moment, 1950 ; l'Écroulement de la Baliverna, 1957 ; le K, 1966 ; les Nuits difficiles, 1971). Il a produit en outre des poèmes (le Capitaine Pic, 1965 ; Poème-bulles, 1969), des fables (la Fameuse Invasion des ours en Sicile, 1965) et quelques œuvres théâtrales (Un cas intéressant, 1953 ; la Fin du bourgeois, 1968). Son œuvre picturale se distingue aussi par sa veine surréaliste.