En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gwendolyn Brooks

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Femme de lettres américaine (Topeka, Kansas, 1917 – 2000).

Premier écrivain noir à recevoir le prix Pulitzer (1950), elle veut donner à ses poèmes (Une rue de Bronzeville, 1945 ; Annie Allen, 1949 ; les Mangeurs de haricots, 1960 ; Solitude, 1971 ; Préparation du jeune poète, 1981) l'éclat de l'universel et présenter les Noirs simplement comme des « gens », en mettant l'accent sur la langue vernaculaire et les détails du quotidien mis en perspective par l'idéologie protestataire. Son roman, Maud Martha (1953), confirme ce souci d'objectivité militante.