En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Arnolt Bronnen

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain autrichien (Vienne 1895 – Berlin-Est 1959).

Bronnen connut une carrière littéraire et politique fluctuante. Sioniste dans sa jeunesse, puis anarchiste, proche de Brecht, il sera l'ami de Goebbels et occupera des fonctions importantes à la radio national-socialiste. En 1943, il se retranche en Autriche, où, en 1945, il deviendra maire communiste d'une petite ville. En 1955, il quitte l'Autriche pour la R.D.A. Expressionniste à sensation (Meurtre du père, 1915-1922 ; Excès, 1923 ; Anarchie à Sillian, 1924), il a fait de la sexualité et de la cruauté les ressorts de sa dramaturgie de choc.