En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Marcel Brion

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Marseille 1895 – Paris 1984).

Esprit marqué par le romantisme allemand (l'Allemagne romantique, 4 tomes : 1962-1963-1977-1978), il a mené une double carrière d'historien de l'art et de romancier fantastique (les Escales de la haute nuit, 1942 ; la Chanson de l'oiseau étranger, 1958 ; Algues, 1976). Depuis la Folie Céladon (1935) jusqu'à la Fête de la tour des âmes (1974) et le Château de la princesse Ilse (1981), il tente une mise en images romanesque des thèmes qu'il décrypte dans ses études sur la peinture (Giotto, 1929 ; Kandinsky, 1961), la politique (Machiavel, 1948), la musique (Mozart, 1955), le sacré (le Sacré et sa représentation, 1968). Son œuvre forme une réflexion, assez syncrétique, sur le concept de civilisation, et sur son acception européenne en particulier.