En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Howard Brenton

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Auteur dramatique anglais (Portsmouth 1942).

Après des œuvres expérimentales comme Pièces pour un théâtre pauvre (1969), Brenton s'oriente vers un théâtre plus subversif (en 1976, les Armes du bonheur évoque l'occupation d'une usine par ses ouvriers). Dans les Romains en Grande-Bretagne (1980), il pousse la provocation jusqu'à inclure une scène de viol homosexuel ; l'occupation de l'Angleterre par les légions romaines sert de métaphore à la présence anglaise en Irlande. Howard Brenton s'oriente ensuite vers la dénonciation de l'énergie nucléaire, notamment dans sa trilogie « utopique » (1981-1988). Avec David Hare, Brenton a fondé la compagnie Portable Theatre, et leur collaboration a débouché sur deux pièces consacrées à la corruption des milieux politiques, aux méfaits du capitalisme (Brassneck, 1973) et au cynisme de la presse (Pravda, 1985).