En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Joseph Breitbach

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français d'origine allemande (Coblence 1903 – Munich 1980).

Installé à Paris en 1929, il vit en France comme apatride jusqu'en 1945, fréquente les écrivains de la N.R.F., en particulier Gide et Schlumberger, et écrit son œuvre en allemand et en français. Il démasque dans ses romans (le Liftier amoureux, 1928 ; Rapport sur Bruno, 1962 ; le Bidet bleu, 1978) ou ses comédies (la Jubilaire, 1960 ; Derrière le rideau, 1974) les motifs les plus secrets des comportements humains, qu'il s'agisse des petites gens ou des puissants de la politique et des affaires. Ce rationaliste sceptique, qui donne du monde une vision profondément pessimiste sous des dehors légers, a joué un rôle actif dans les échanges culturels entre la France et l'Allemagne.