En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jacques Brault

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain québécois (Montréal 1933).

Critique de la poésie et compagnon des poètes (Chemin faisant, 1975), chroniqueur érudit et raffiné (Ô saisons, ô châteaux, 1991), passant de la prose (la Poussière du chemin, 1989) à une poésie minimaliste (Il n'y a plus de chemin, 1990), Brault a d'abord magnifiquement ravivé la Mémoire (1965) du frère (à la guerre) et du père (au travail), avant de célébrer la vie et la femme quotidiennes (la Poésie ce matin, 1971), puis d'aborder l'En dessous l'admirable (1975). Parmi ses plus beaux livres, qu'il illustre souvent lui-même de lavis ou d'estampes : Moments fragiles (1984). L'unique roman ou récit de Brault, Agonie (1984), très étudié, adapté au théâtre, place un homme face à lui-même à travers la lecture du carnet d'un clochard qui se trouve être son ancien professeur, disciple d'Ungaretti.