En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Karin Boye

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Femme de lettres suédoise (Göteborg 1900 – près d'Alingsås 1941).

Elle fut une grande poétesse : Nuages (1922), Foyers (1927). Avec Pour l'amour de l'arbre (1935), elle mit en application les théories qu'elle développa dans l'essai le Langage au-delà de la logique : le symbole poétique est chargé à la fois d'avouer et de masquer l'angoisse de l'individu devant le monde menaçant. Les romans Crise (1934) et la Kallocaïne (1940) reviennent finalement à une méditation sur le problème du mal.