En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Louis Bourdaloue

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Prédicateur français (Bourges 1632 – Paris 1704).

Jésuite, préfet des études au collège d'Eu, il commença à prêcher à Paris en 1669. Prédicateur du roi en 1670, il prononça jusqu'en 1693 dix séries de sermons, pour l'Avent ou pour le carême. Son succès fut immédiat auprès de la cour et dépassa même celui de Bossuet. Il récitait de mémoire, avec un débit rapide et violent, et des gestes qui étonnaient, voire choquaient, des sermons qui plaisaient par la rigueur de leur logique, la minutie des analyses morales et les « portraits » ou « caractères » dont ses auditeurs aimaient à découvrir les clefs (Sermons pour les grandes fêtes de l'année, 1692 ; Sermons sur les mystères, 1709). Il ne publia pas ses sermons et ce fut le P. Bretonneau qui le suppléa comme éditeur, fournissant de 1704 à 1734 des textes retouchés, parfois épurés, qui en auront en tous cas nivelé le relief et qui lanceront pour longtemps la question de l'authenticité de ces œuvres où s'est perdue la force de l'oral.