En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nina Bouraoui

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancière franco-algérienne de langue française (Rennes 1967).

Elle a vécu en Algérie de 1970 à 1980. Son écriture atypique défie tous les classements, et donne corps aux sentiments les plus élémentaires de l'être cloîtré en lui-même – désir, peur, répulsion –, dans une sorte de souffrance primordiale, ou même d'autisme. Si la Voyeuse interdite (prix Livre Inter 1991) peut être lu comme une dénonciation de la claustration féminine en Algérie, les romans suivants (Poing mort, 1992 ; le Bal des murènes, 1996 ; l'Âge blessé ; 1998 ; le Jour du séisme, 1999 ; Garçon manqué, 2000) diversifient leurs ancrages avec une très grande qualité littéraire.