En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean-Louis Bory

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Méréville 1919 – id. 1979).

Chroniqueur au Nouvel Observateur, il a participé à l'émission radiophonique le Masque et la Plume. Dans ses romans regroupés sous le titre Par temps et marées, dont l'un, Mon village à l'heure allemande (1945), obtient le prix Goncourt, il analyse son époque (Chère Aglaë, 1947 ; l'Odeur de l'herbe, 1962 ; Voir les passants, 1975) et la nostalgie d'une « inguérissable enfance » (la Peau des zèbres, 1969) que tourmente une homosexualité revendiquée (Ma moitié d'orange, 1972). Il se veut historien de la Révolution de Juillet (1972) ou du roman populaire (Eugène Sue, dandy mais socialiste, 1973). Son dernier roman, le Pied (1977), conçu partiellement au magnétophone, s'avérait iconoclaste. Bory s'est suicidé le 11 juin 1979.