En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alain Borne

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète français (Montélimar 1915 – 1962).

Il attire l'attention d'Aragon, qui le renvoie à son homonyme médiéval, Bertrand de Born. Entre douceur et violence, Jammes et Rimbaud, cet avocat de formation dresse un discret paysage autobiographique, monde du feu où la nécessité sourde de l'amour (La nuit me parle de toi, 1964), un sens précis de l'inéluctable (Plus Doux Poignard, 1971) sont dits, avec une transparence éluardienne, une sobriété racinienne. En mots simples, en images éclairantes, initiée avec Cicatrices de songe (1939), dont le titre laisse deviner une secrète fêlure, cette œuvre sensible, densément humaine, est éclatée en de nombreuses plaquettes, souvent posthumes. Les œuvres complètes de Borne paraissent en 1981.