En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Georges Borgeaud

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain suisse de langue française (Lausanne 1914 – Paris 1998).

Il est l'auteur de romans qui dépeignent une jeunesse à la sensibilité ardente mais timorée (le Préau, 1952 ; la Vaisselle des évêques, 1959), les rapports complexes qu'un être peut entretenir avec sa mère (Voyage à l'étranger, 1974), ou un univers extérieur dont l'esthétisme s'accorde à une intériorité multiple et secrète (Italiques, 1969). Mille feuilles (2 vol., 1997) ont révélé un portraitiste subtil et un narrateur plein d'humour.