En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Rudolf Borchardt

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Königsberg 1877 – Trins, Tyrol, 1945).

Fils d'un banquier juif, il fait des études de lettres classiques et d'archéologie, voyage en l'Europe, s'installe en Toscane. Ami de Hofmannsthal, longtemps proche de George, il professe un conservatisme radical en politique. Sur le plan esthétique, il combat les tendances modernes de l'art et veut sauvegarder les valeurs de l'Occident. Son œuvre est au service de cette « restauration créatrice » : anthologies, essais, traductions, romans, drames, poèmes (Livre de Joram, 1907). Adorno a cherché à montrer la « modernité » de Borchardt, notamment dans son rapport au langage.