En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Louis, vicomte de Bonald

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Philosophe français (Château de Monna, Millau, 1754 – id. 1840).

Dans sa Théorie du pouvoir politique et religieux (1796), il affirme contre Rousseau que l'homme, faible à l'origine, ne trouve son équilibre que dans la société, issue non d'un contrat mais de l'ordre voulu par Dieu. Famille, société, Univers ont des structures homologues : qui touche à l'une touche à l'autre. Après sa rencontre avec Chateaubriand, son Traité de la législation primitive (1802) ne connaît pas le succès du Génie du christianisme. Déçu par Louis XVIII acceptant la Charte, il sera l'âme de l'opposition ultraroyaliste dans ses pamphlets et ses articles de la Quotidienne et du Conservateur.