En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Maksim Adamovitch Bogdanovitch

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète biélorusse (Minsk 1891 – Yalta 1917).

Lié à Gorki et à I. Koupala, il mène une vie besogneuse, publie un unique recueil (Couronne, 1913) et meurt phtisique. Musicale et proche des sources populaires, son œuvre allie à des vers angoissés, marqués au coin du symbolisme, des poèmes où il célèbre la nature natale, évoque avec sympathie le sort du paysan pauvre (Chants du moujik biélorusse, 1909 ; Bornes, 1914) et appelle à lutter contre l'injustice et l'exploitation (Frères, en avant !, 1910 ; le Pan et le Moujik, 1912).