En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jakobus Cornelis Bloem

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète hollandais (Oudshoorn 1887 – Kalenberg 1966).

Dans la poésie, ce fonctionnaire « au cœur nomade » chercha toute sa vie un moyen de « désapprendre », polissant minutieusement les formes traditionnelles de la rhétorique classique (qu'il discuta avec Gossaert et Van Eyck dans la revue De Beweging), tout en aspirant à l'équilibre entre la sensualité (le Désir, 1921) et la résignation (Media Vita, 1931 ; l'Échec, 1937 ; Adieu, 1957).