En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Rūdolfs Blaumanis

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain letton (Ērgļi 1863 – Takakharju, Finlande, 1908).

C'est un des plus éminents représentants du courant réaliste dans la littérature lettonne. Il écrivit à la fin des années 1890 des nouvelles remarquables comme les Gelées printannières (1898), le Marécage (1898), Andriksons (1899) ou encore À l'Ombre de la mort (1899). Ses drames, le Fils prodigue (1893), Indrāni (1904) et Dans le feu (1905), dans lesquels les aspects sociaux et psychologiques jouent un grand rôle, témoignent d'un nouveau degré de développement de la dramaturgie lettonne. Rudolfs Blaumanis a également écrit des comédies, dont la plus célèbre est le Tailleur de Silmači (1902), ainsi que des poèmes humoristiques. Il a contribué à lancer des auteurs comme Kārlis Skalbe et Jānis Akuraters.