En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Lucian Blaga

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain et philosophe roumain (Lancram, près de Sibiu, 1895 – Cluj 1961).

S'appuyant sur son œuvre philosophique, sa poésie définit un lyrisme qui aspire à la connaissance totale, non par l'éclaircissement du mystère, mais par sa présence ressentie intuitivement (Poèmes de la lumière, 1919). Les Pas du Prophète (1921) marquent le passage de la connaissance païenne à la sagesse chrétienne et Dans le grand passage (1924) exprime la « tristesse métaphysique » face aux mystères de la mort et de la transcendance. Les cycles le Partage des eaux, 1933 ; la Cour du désir, 1938 ; les Marches insoupçonnées, 1943, portent sur la rupture entre civilisation et nature, réconciliées dans le village archaïque et « l'espace mioritique » (de Mioritsa, « poème populaire »). Ses drames (Zamolxe, 1921 ; Maître Manole, 1927 ; la Croisade des enfants, 1930) développent en une tonalité expressionniste les thèmes du mythe et de l'histoire.