En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

François Billetdoux

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Auteur dramatique français (Paris 1927 – id. 1991).

Élève de l'I.D.H.E.C., producteur de radio, comédien, romancier (Brouillon d'un bourgeois, 1961), il élabore un théâtre de l'insolite, de l'ironie et de l'incommunicabilité (Tchin-Tchin, 1959 ; Va donc chez Törpe, 1961 ; Comment va le monde, Môssieu ? Il tourne, Môssieu !, « western métaphysique », 1964). Il faut passer par les nuages (1964), satire de la bourgeoisie, évoque la recherche d'une chaleur intime, absente du monde, de même que ses tentatives audiovisuelles (Pitchi Poi, 1967 ; Radio-Solitude en Cévennes, 1976) ou dramatiques (la Nostalgie, camarade, 1974 ; Réveille-toi Philadelphie, 1988), sorte d'autobiographie spirituelle à « l'humour métaphysique ».