En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Daniel Biga

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète français (Nice 1940).

Il passe une enfance heureuse au plus près de la nature et fréquente à l'orée des années 1960 les artistes niçois, ses amis. Il apparaît comme le principal poète de Mai 68, mouvement qui représente à ses yeux le romantisme de la liberté et le vœu d'une sexualité affranchie, harmonieuse. Bréviaire d'une génération, Kilroy was here (1972) est une parole toute en cuts, en collages. Dans l'œuvre nombreuse de ce peintre des mots, asper sed liber, recueils et plaquettes aux reflets densément autobiographiques creusent le rapport à l'Être. Une approche de plus en plus religieuse, voire mystique, se décline (Détache-toi de ton cadavre, 1998) : tout est âme. La poésie n'est pas un jeu formel mais un rapport franc au monde et, d'un même élan, rivage de l'amour (des mots et des êtres). Né nu (1984), Biga est l'un des poètes les plus vrais de ce qu'il nomme lui-même le « vingtième siècle et demi ».