En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Wolf Biermann

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète et chansonnier allemand (Hambourg 1936).

Fils d'un communiste tué à Auschwitz, il choisit (1953) de s'installer en R.D.A. Dès1960, ses chansons attirent l'attention. En 1965, les autorités lui interdisent toute manifestation publique. En 1976, après un concert en R.F.A., il est déchu de sa nationalité est-allemande. Son expulsion déclenche une vague de protestations et d'exils chez les intellectuels de R.D.A. À l'Ouest, il se sent « exilé dans son pays natal », mais la réunification ne lui inspire ni nostalgie du communisme, ni admiration pour l'Occident. Son art de facture populaire le place dans la lignée de Villon, Heine et Brecht.