En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Piero Bianconi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain suisse de langue italienne (Minusio 1899 – id. 1984).

Maître de la Kunstprosa, ce genre qu'on peut comparer au « feuilleton » viennois des années 1920, il affiche une prédilection typiquement tessinoise pour le folklore de la mort. L'écriture de Bianconi est éminemment « sociable » : le lecteur est constamment sollicité parce que chaque thème, même le plus ambitieux, est avant tout prétexte à la conversation. C'est là à la fois sa force et ses limites. Après Croix et rascane (1943), le Cheval Léopold (1951), Gouttes sur les fils (1963), Bianconi a donné, à 70 ans, son œuvre majeure : une chronique familiale, Arbre généalogique (1969), dont la sobriété a désormais triomphé de sa tendance à la préciosité.