En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Calixthe Beyala

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain camerounais (Douala 1960).

Depuis son premier roman C'est le soleil qui m'a brûlée (1987), audacieux par son langage et ses thèmes féministes, elle a publié presque un livre par an. Ses personnages, des femmes, très défavorisées, vivent souvent en enfer. Dans le Petit Prince de Belleville (1992, grand prix littéraire d'Afrique noire) et la Petite Fille du réverbère (1998), les narrateurs sont des enfants. Calixthe Beyala vit et publie en France, où elle connaît un succès parfois entaché de scandale, comme au moment de l'affaire de plagiat qui a suivi l'attribution du grand prix de l'Académie française à son roman les Honneurs perdus, en 1996. Transgressive et provocatrice, engagée surtout dans la cause des femmes, elle n'est guère reconnue en Afrique.