En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Justin Bessou

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français de langue d'oc (Saint-Salvadou 1845 – Villefranche-de-Rouergue 1918).

Prêtre, longtemps curé de Saint-André-de-Najac, il se fit connaître en 1892 avec un poème en 12 chants intitulé D'al brès à la toumbo (Du berceau à la tombe), qui eut d'emblée un réel succès tant il retranscrivait avec bonheur et simplicité la vie rurale du Rouergue de son temps. Il publia ensuite plusieurs ouvrages de contes : Countes de la Tata Manou (Contes de la tante Manou, 1902), Countes de l'ouncle Janet (Contes de l'oncle Janet, 1910), Besprados de l'ouncle Poulito (les Veillées de l'oncle Hippolyte, 1923), régulièrement réédités. C'est l'âme même de sa terre natale que Bessou a réussi à saisir et à restituer dans ses écrits. Élu majoral en 1902, il est considéré comme l'introducteur du félibrige en Rouergue.