En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Giovanni Berchet

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain italien (Milan 1783 – Turin 1851).

Il est l'auteur d'un des plus célèbres manifestes du romantisme italien (Lettre à moitié sérieuse de Grisostomo à son fils, 1816) : le « peuple », identifié à une bourgeoisie qui se distingue à la fois des masses incultes et des gens de lettres  par ses valeurs de la famille et de la patrie, constitue le public de la littérature romantique moderne. Dans sa propre poésie (les Réfugiés de Parga, 1821 ; Romances, 1822-1824 ; Imaginations, 1829), qui mêle des expressions populaires au langage de la tradition classique, Berchet crée toute une mythologie patriotique sur le thème, en partie autobiographique, de l'exil. Affilié au carbonarisme en 1820 et compromis dans le soulèvement milanais de 1821, il vécut successivement à Paris, à Londres et en Belgique, jusqu'en 1845, avant de revenir participer en 1848 à l'insurrection de Milan.