En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Carl Michael Bellman

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète suédois (Stockholm 1740 – id. 1795).

Il se consacre à la satire, aux tableaux de la vie populaire, aux parodies bibliques, dans des chansons dont on aurait tort de croire, malgré la légende romantique, qu'elles seraient le fruit d'une géniale improvisation ; elles sont au contraire écrites avec beaucoup de soin. L'originalité de ces compositions tient au fait qu'elles se situent à mi-chemin entre une tradition populaire médiévale restée très vivante, celle des folkeviser, et l'imitation comique des succès français contemporains. Ces chansons, dont la popularité n'a jamais connu un instant de déclin, seront rassemblées en deux recueils, les Épîtres de Fredman (1790), et les Chansons de Fredman (1791) ; toute une époque y revit, croquée sous ses aspects pittoresques selon un sens très sûr du trait, du mouvement et de la couleur. On admire aujourd'hui l'accord parfait entre musique et poésie et une alacrité qui n'est pourtant pas dupe des souffrances humaines.