En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

sir Max Beerbohm

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Caricaturiste et écrivain anglais (Londres 1872 – Rapallo 1956).

Bel esprit de la génération symboliste, il affiche dans ses chroniques au Yellow Book puis à la Saturday Review une mondanité et une misogynie sans faille (l'Hypocrite sanctifié, 1897 ; Zuleika Dobson ou Une histoire d'amour à Oxford, 1911). Seul survivant d'un groupe d'écrivains suicidés, réfugié dans le snobisme, il fut l'enfant terrible officiel de son temps, comme en témoignent plusieurs volumes de caricatures (1907, 1912).