En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

William Beckford

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain anglais (Fonthill Gifford, Wiltshire, 1760 ? – Bath 1844).

Richissime, excentrique, homosexuel, Beckford avait choisi de vivre dans un univers imaginaire devenu réalité. Reclus dans son domaine de Fonthill où il s'était fait construire un château et une gigantesque tour, il dilapida sa fortune lors de fêtes orgiaques. Il a publié des récits de voyage, des satires et des romans, mais sa réputation tient essentiellement à Vathek, conte oriental rédigé en français (1782) en trois jours ; il en publie d'abord la traduction anglaise, en 1786, puis, quelques mois plus tard, la version originale. Vathek est un calife débauché, qui va chercher jusqu'en enfer des émotions nouvelles. La narration multiplie les descriptions exotiques et l'évocation de cruautés, mais Beckford n'osa jamais publier certains récits annexes, qui présentaient de façon trop explicite diverses perversions sexuelles. Peu remarqué lors de sa première publication, l'ouvrage fut réédité en 1876 avec une préface de Mallarmé qui le saluait comme un chef-d'œuvre de la littérature française.