En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Théo Beaudoin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain belge d'expression wallonne (Liège 1893 – id. 1932).

Seul, ou en collaboration, il a contribué à sortir le répertoire théâtral du réalisme anecdotique traditionnel et du romantisme idéaliste, en ouvrant la scène au monde et à l'inspiration sociale (Song'di houyeû, 1929 ; Deûs-omes, 1931). Il est surtout l'auteur, avec Duchatto, d'une pièce héroï-comique en vers, François (1931), écrite en mémoire des luttes liégeoises pour la liberté, dont le héros, personnage du théâtre des marionnettes au langage plein de gouaille, est considéré comme le symbole du peuple wallon.