En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Fakir Baykurt

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain turc (Burdur 1929 - Duisburg 1999).

Enseignant et militant syndicaliste, il traite dans ses nouvelles (la Fille aux taches de rousseur, 1955 ; De l'argent pour vivre, 1973) et ses romans (la Vengeance des serpents, 1959 ; le Dixième Village, 1961 ; l'Épopée d'Ahmet le Noir, 1978) des problèmes économiques et moraux de la population rurale. Au cours des années 1990, exilé en Allemagne, il poursuit l'évocation de ruraux « déplacés » dans le pays de l'industrie (les Haut-Fournaux, 1983 ; le Train de Duisburg, 1986).