En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

saint Basile

surnommé le Grand

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Docteur de l'Église grecque (Césarée de Cappadoce 329 – id. 379).

Né dans une famille chrétienne (deux de ses grands-parents ont été martyrs, sa sœur Macrine, religieuse, est honorée comme sainte, et trois de ses frères furent évêques), mais élève du rhéteur païen Libanios, il devint à Athènes l'ami de Grégoire de Nazianze et choisit la vie monastique après un voyage chez les anachorètes de Syrie et d'Égypte. Ses Grandes et Petites Règles, traduites en latin, forment les bases du monachisme occidental, à travers Cassien et saint Benoît. Évêque de Césarée en 370, il a laissé de nombreuses homélies, dont l'Hexaemeron, et des traités qui témoignent de sa lutte contre l'arianisme.