En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Giambattista Basile

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain italien (Naples 1575 – Giugliano, Naples, 1632).

D'abord mercenaire de la république de Venise, puis au service des Gonzague à Mantoue (1612-1613), il passa le reste de sa vie dans le royaume de Naples en assumant des fonctions administratives pour le compte de plusieurs seigneurs féodaux. Poète mariniste assez conventionnel en langue italienne, il a écrit ses chefs-d'œuvre en dialecte napolitain sous le pseudonyme de Gian Alesio Abbattutis : Le Muse napolitane (publié en 1633) et, surtout, le Conte des contes pour amuser les enfants (1634-1636), connu aussi sous le titre de Pentamerone. Dans ce recueil de cinquante contes, l'invention baroque se greffe sur la tradition populaire, notamment dans la présentation des horribles vieilles qui sont les narratrices de chacune des cinq journées en lesquelles se décompose le recueil. Les frères Grimm mais surtout Charles Perrault lui empruntent nombre de sujets (Cendrillon et la Belle au bois dormant). B. Croce, qui voyait dans le Conte des contes «  le plus beau livre de la littérature baroque italienne », a largement contribué à sa diffusion par une remarquable adaptation en italien, publiée en 1925.