En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Julian Barnes

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain anglais (Leicester 1946).

Journaliste, Barnes publie son premier roman, Metroland, en 1980. En 1984, le Perroquet de Flaubert, enquête mi-biographique, mi-fictionnelle sur le grand romancier français, obtient un succès mondial ; en 1986, il est le premier écrivain anglais à recevoir le prix Médicis, catégorie Essais, et, en 1988, devient chevalier des arts et lettres. Auteur de textes inclassables, indifférent aux frontières traditionnelles entre les genres, Julian Barnes appartient au courant « postmoderne », qui revisite l'histoire de la littérature avec ironie, en ayant recours à des techniques comme le collage ou le pastiche. La consécration vient en 1989 avec Une histoire du monde en 10 chapitres et demi ; le premier chapitre est une réécriture de l'histoire du Déluge, vue par un passager clandestin de l'Arche de Noé, un ver à bois particulièrement acerbe. Le thème du naufrage unifie ce qui pourrait passer au premier abord pour une simple suite de récits, mais qui constitue en fait une réflexion sur les rapports entre réalité et récit, entre Histoire et fiction. Le triangle amoureux apparu dans Love, etc. (1991) revient dans Dix Ans après (2000). England, England (1998) se présente comme un conte philosophique situé dans un avenir proche où l'Angleterre tente de lutter contre l'uniformisation imposée par l'Europe. Le recueil de nouvelles Outre-Manche (1996) fait évoluer en France des personnages britanniques ; la francophilie de Julian Barnes se confirme avec les textes rassemblés dans Quelque chose à déclarer (2002). Sous le pseudonyme de Dan Kavanagh, Barnes a également publié quatre romans policiers dans les années 1980.