En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Dan Barbilian, dit Ion Barbu

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète et mathématicien roumain (Campulung, Arges, 1895 - Bucarest 1961).

Débutant par des vers d'inspiration parnassienne, il se réclame plus tard de Mallarmé et de Valéry, à travers une poésie de facture hermétique. Son principal recueil de vers, Jeu second (1930) allie la frénésie vitale, symbolisée par le motif récurrent de la noce, à la quête de l'idée pure et à l'élan vers l'absolu, à travers le « jeu » rafffiné d'un langage aux sonorités incantatoires. Mais c'est dans les poèmes du cycle Isarlik, proches du surréalisme et construits sur les motifs pittoresques du folklore balcanique, que le poète donne le meilleur de lui-même.