En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Bangladesh

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Bengale-Oriental jusqu'en 1947, puis Pakistan oriental jusqu'en 1971, le Bangladesh est depuis cette date indépendant. Le bengali est la langue nationale et la population est en grande majorité de confession musulmane. Depuis 1947, la littérature s'est beaucoup développée. En poésie, genre qui jouit d'un très grand prestige, certains s'inspirent de la tradition islamique tandis que d'autres se situent dans la continuité des thèmes et des formes des grands modèles que sont Kazi Nazrul Islam et Rabindranath Tagore. Shamsur Rahman, né en 1928, est le poète le plus apprécié de sa génération. Sayed Ali Hasan, Sayed Shamsul Haq, Nirmalendu Gun, Al-Mamud et Mohammed Moniruzzaman ont acquis une grande notoriété. Les romanciers se tournent volontiers vers les milieux les plus défavorisés qu'ils dépeignent dans une langue proche de la leur. La critique des injustices sociales est très puissante ainsi que celle de l'hypocrisie des religieux. Sayed Waliullah est le plus célèbre des romanciers des années 1970. À sa suite, on peut nommer Abu Ishak, Alauddin Al Azad. Les nouvellistes sont nombreux et le genre a ses maîtres avec Al-Mamud, Sayed Shamsul Haq, Shaokat Osman et Hasan Azizul Hak.